Lectures d'adolescence

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 8 septembre 2015

1989 - Honoré de Balzac, Le père Goriot

pere_Goriot Emprunté à ma sœur ?

Dans mon souvenir, le premier Balzac aimé, après l'échec de la lecture d'Eugénie Grandet, était Le père Goriot. Je constate, grâce au cahier des lectures, que j'avais lu au début de 1988 La cousine Bette que je me souviens avoir apprécié même si je suis incapable aujourd'hui d'en dire quelques mots autres qu'"une vieille fille pauvre délaissée par sa riche famille" ; je constate aussi que je lus peu après La femme de trente ans qui m'ennuya encore plus qu'Eugénie Grandet, raison pour laquelle je les confondis peut-être dans ma mémoire et que le roman suivant, Le père Goriot, apparaît a posteriori comme le premier Balzac aimé.

Lire la suite...

lundi 24 août 2015

1985 - Anne Frank, Journal

anne_frankEmprunté à la bibliothèque, lu aussitôt

Ayant écrit plusieurs billets qui abordent le sujet des totalitarismes du XXème siècle, je me suis demandé quand et comment j’avais pris conscience de ce qu’avait été le nazisme. Pour ce qui concerne le communisme, il m’est simple de répondre que j’en ai toujours entendu parler à la maison ; et la lecture de L’archipel du Goulag me permet de dater précisément, au premier semestre de 1988 soit à peine à quinze ans, la prise de conscience de ce que fut le communisme soviétique.

Lire la suite...

samedi 7 mars 2015

1989 - Arthur Rimbaud, Oeuvres complètes

RimbaudAcheté, lu aussitôt.

Dans un billet précédent sur A la recherche du temps perdu, j’ai évoqué le cas des œuvres qui se présentaient en plusieurs tomes, ce qui favorisait une lecture discontinue. Parfois un seul livre au contraire contient plusieurs œuvres, voire les œuvres complètes d’un écrivain et encourage une lecture d'ensemble, voire une mauvaise lecture, comme il m'arriva avec celles de Rimbaud.

Lire la suite...

mercredi 12 novembre 2014

1991 - Fédor Dostoïevski, Les frères Karamazov

Frères KaramazovPris dans la bibliothèque familiale.

Dostoïevski fut le premier écrivain russe lu après Soljénitsyne, découvert grâce à la discussion que dans L'archipel du Goulag ce dernier mène avec les Souvenirs de la maison des morts, et je pensais que c'était précisément par ce livre que j'avais commencé à lire Dostoïevski.

Lire la suite...

mercredi 28 mai 2014

1988 - Guy de Maupassant, Une partie de campagne

Partie de campagne Acheté, lu aussitôt 

J'ai entendu récemment dans une émission de radio une analyse de la philosophie de Maupassant à travers quelques unes de ses œuvres, dont Une partie de campagne. Je fus stupéfaite que soit invoquée, pour illustrer le pessimisme schopenhauerien de l'écrivain, une nouvelle qui m'avait plongée dans le ravissement et dont je garde un souvenir lumineux...  

Lire la suite...

mercredi 16 avril 2014

1991 - René Descartes, Discours de la méthode

DiscoursEmprunté à ma sœur.

Dans mon souci de lire de la philosophie, je me tournai un jour vers ce petit livre de Descartes qui se trouvait dans la bibliothèque de ma sœur et qu'elle m'assurait être aisé à lire, au sens où il était exempt de jargon. Plus que de facile, je qualifierai la lecture que j'en fis de touristique.

Lire la suite...

mardi 8 avril 2014

1990 - Epictète, Manuel

EpicteteAcheté, lu aussitôt.

Avoir étudié en cours de français des œuvres qui appartenaient autant à la philosophie qu'à la littérature, les Pensées de Pascal et Candide de Voltaire, me donna envie de m'y aventurer.

Lire la suite...

lundi 17 mars 2014

1990 - Voltaire, Candide

CandidePris dans la bibliothèque de ma sœur ?

C'est en cours de français de première que je lus Candide ou l'optimisme, une des œuvres de Voltaire au programme. Parmi les écrivains étudiés cette année-là, notre professeur préférait Pascal et Baudelaire, et d'un XVIIIème siècle qu'il goûtait peu, il ne sauvait que Marivaux et Choderlos de Laclos.

Lire la suite...

jeudi 27 février 2014

1987 - Voltaire, Romans et contes

Romans et contes Pris dans la bibliothèque familiale.

Voilà un titre de billet impressionnant – consacré à rien moins qu’à tous les romans et contes de Voltaire.

Lire la suite...

lundi 13 janvier 2014

1987 - Christiane Collange, Moi, ta mère

CollangeEmprunté à ma sœur.

J'ai récemment lu, dans Les tactiques de Chronos, livre de vulgarisation sur le temps écrit par le physicien Etienne Klein, un passage sur la mémoire spécifique de l'inconscient qui m'a fait peur.

Lire la suite...

- page 1 de 3