Mot-clé - Littérature russe

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 8 novembre 2016

2006 - Iouri Rytkhéou, L'étrangère aux yeux bleus

Rytkheou

Prêté par une collègue, lu aussitôt.

La collègue était attirée par les peuples du Grand Nord : Rytkhéou est tchouktche et les Tchouktches sont un peuple nomade de la Sibérie extrême-orientale. Toute personne vivant un peu en Russie se familiarise vite avec le nom de ce peuple objet de nombreuses blagues raillant leur simplicité d'esprit, le comble quand on sait que les Russes affectionnent les contes célébrant la bienheureuse idiotie, et qu'un de leurs plus fameux personnages est le prince Mychkine ou L'Idiot... Contrairement à mon habitude, je me laissai convaincre de lire un roman où l'on apprend des choses intéressantes, sur le peuple tchouktche. 

Lire la suite...

mardi 20 septembre 2016

2012 - Dmitri Glukhovsky, Metro 2033

Metro_2033

Emprunté, lu aussitôt.

Metro 2033 est une exception dans mes lectures. Il est un des rares romans lus pouvant être qualifiés de page turner, que je n'ai d'ailleurs pas lu en été, pourtant leur saison favorite paraît-il. C'est également le seul ouvrage de science-fiction lu : je n'ai jamais ouvert de Jules Verne, et le seul titre qui s'en rapprocherait, Les chroniques martiennes de Ray Bradbury, lu en 2000, relève à mon sens davantage de la poésie. Le roman me fit surtout voyager dans mon propre passé russe. 

Lire la suite...

mercredi 24 février 2016

2003 - Anton Tchékhov, La dame au petit chien

Dame_au_petit_chienAcheté, lu aussitôt.

J'avais déjà lu la nouvelle en français en 2001 parmi quasiment toutes les nouvelles de Tchékhov. Je préfère me référer à une seconde lecture (bien que celle-ci n'ait pas été notée) que je dus faire en 2002 ou 2003 quand, après avoir repris l'étude du russe, je commençai à lire quelques œuvres courtes dans la version originale, de préférence dans une édition bilingue avec la traduction du texte en regard. Le but était d'avoir une lecture la plus continue possible, raison pour laquelle j'évitais les éditions qui proposaient le texte uniquement en langue étrangère avec l'explication du vocabulaire pouvant ne pas être compris. La nouvelle était déjà connue, je pouvais me concentrer sur la langue russe et jeter un rapide coup d'œil sur la traduction française en cas de difficulté. 

Lire la suite...

jeudi 4 février 2016

1997 - Léon Chestov, La Création ex nihilo

Commencements_et_fins

Acheté, lu aussitôt ?

Nos lectures sont maillées, non seulement à nos vies, mais entre elles. Une lecture fait penser à une autre, elle-même influencée par une troisième. Un écrivain nous fait découvrir un autre écrivain qu'il aime qui lui-même... et
Le maillage des lectures se resserre. Démonstration avec ce billet sur un recueil d'articles de Léon Chestov. Pourquoi écrire sur ce recueil ? Pourquoi ce penseur ? 

Lire la suite...

mardi 22 décembre 2015

2015 - Léon Tolstoï, Anna Karénine

Anna_Karenine Emprunté à la bibliothèque, lu en 2002, relu en 2015.

Je lus mon premier Tolstoï, Résurrection, à l'adolescence (en 1990) mais n'en garde aucun souvenir, à cet âge-là préférant et de loin l'autre grand romancier russe du XIXème siècle, Dostoïevski.  Je ne le lus avec bénéfice qu'en 2001 avec La mort d'Ivan Illitch et surtout en 2002 alors que j'écrivais mon ouvrage sur Soljénitsyne, grand admirateur de Tolstoï et notamment de son Guerre et Paix que je lus alors. Deux ou trois semaines plus tard, je lus Anna Karénine, le roman que de son côté préférait Nabokov.

Lire la suite...

lundi 29 juin 2015

2001 - Lydia Tchoukovskaïa, Entretiens avec Anna Akhmatova

Entretiens_Akhmatova

Acheté, lu aussitôt.

Le thème de la pièce de Montherlant Fils de personne, le sacrifice de l’enfant, me fit penser au destin de la poétesse russe Anna Akhmatova et de son fils Lev Goumiliov, et me ramena à la lecture des conversations que l’écrivain et critique Lydia Tchoukovskaïa eut avec elle (essentiellement, dans mon souvenir, à la fin des années trente mais elles courent jusqu'aux années soixante) et publia sous le titre Entretiens avec Anna Akhmatova.

Lire la suite...

lundi 8 décembre 2014

2001 - Fédor Dostoïevski, Les démons

Démons Acheté en 1995, lu quelques années plus tard.

Une nouvelle traduction des Possédés (Les Démons) par André Markowicz me donnerait l'occasion de replonger avec délices, pensais-je, dans un roman que j'avais beaucoup aimé adolescente, quand je l'avais lu en 1991. Hélas, le roman me parut extrêmement verbeux et je m'arrêtai au tiers (raison pour laquelle je ne l'ai pas inscrit dans le cahier des lectures). Je gardais un si bon souvenir des romans de Dostoïevski, notamment Les frères Karamazov, que cette répugnance nouvelle me consterna. Que se passait-il donc ? 

Lire la suite...

mercredi 12 novembre 2014

1991 - Fédor Dostoïevski, Les frères Karamazov

Frères KaramazovPris dans la bibliothèque familiale.

Dostoïevski fut le premier écrivain russe lu après Soljénitsyne, découvert grâce à la discussion que dans L'archipel du Goulag ce dernier mène avec les Souvenirs de la maison des morts, et je pensais que c'était précisément par ce livre que j'avais commencé à lire Dostoïevski.

Lire la suite...

lundi 16 décembre 2013

2001 - Ivan Gontcharov, Oblomov

OblomovOffert, lu aussitôt.

Je n’aime pas qu’on m’offre des livres. Indicateurs d’un long voyage qui, pour être en grande part hasardeux, n’en dessine pas moins au fur et à mesure une carte spirituelle particulière, ils doivent pour faire sens être choisis par moi. S’ils le sont par quelqu’un d’autre, il y a de forts risques qu’ils marquent des étapes trop éloignées de mon itinéraire pour m’intéresser. 

Lire la suite...

mardi 28 mai 2013

1988 - Alexandre Soljénitsyne, L'archipel du Goulag

L'archipelOffert par mon parrain, Noël 1987. Lu les trois tomes entre janvier et mai 1988.

Mon parrain n'eut pas l'idée de m'offrir L'archipel du Goulag: il fut plutôt étonné par ma demande.

Lire la suite...

- page 1 de 2